Réquisition de 30 ans de prison pour le principal accusé

Réquisition de 30 ans de prison pour le principal accusé

10 février 2023 0 Par Yannick Deslandes


Kévin Ribal, victime d’un meurtre à Cannes

En octobre 2018, Kévin Ribal a été poignardé devant une boîte de nuit à Cannes. Lundi, le procès de l’homme accusé de l’avoir tué s’est ouvert aux assises. L’avocat des parties civiles a requis trente ans de réclusion criminelle envers Kévin R, âgé de 30 ans. Deux autres personnes comparaissaient dans ce procès : l’un pour complicité de meurtre et l’autre pour soustraction d’objet concernant un crime.

L’accusé et ses complices

Kévin R. a reconnu les faits mais n’a pas donné d’explication pour son acte. Il a été condamné à cinq reprises pour vols et violences en réunions ou outrage sur personne dépositaire de l’autorité publique. Les experts ont déclaré qu’il ne présentait pas de trouble psychiatrique mais était un individu violent et agressif, exacerbé par l’alcool consommé le jour du meurtre.

L’avocate générale a requis douze années de réclusion pour Wassim B., 24 ans, qui comparaissait libre, et trois ans de prison pour Abderrazek Z., pour avoir fait disparaître l’arme du crime.

La réaction de la famille

Les images de l’agression de Kévin Ribal ont été diffusées lors du procès, choquant la famille de la victime. Son père a déclaré : « On a bien vu que c’était un acte gratuit. Avec de la violence inouïe ».

Kévin Ribal est mort des suites de plusieurs coups de couteau qui lui ont été portés à la sortie d’une boîte de nuit à Cannes. Son meurtre a suscité une grande émotion et a été suivi de près par la famille et la justice.

Le procès a permis de faire la lumière sur les circonstances entourant la mort de Kévin Ribal et de comprendre les raisons qui ont poussé l’accusé et ses complices à commettre cet acte. La décision de la justice sera rendue dans les prochains jours.

Kévin Ribal a été poignardé devant une boîte de nuit à Cannes en octobre 2018. Trois personnes comparaissent dans ce procès, dont l’accusé principal qui a reconnu les faits. L’avocat des parties civiles a requis trente ans de réclusion criminelle envers Kévin R. et douze années de réclusion pour Wassim B., 24 ans, qui comparaissait libre. Abderrazek Z., quant à lui, a été condamné à trois ans de prison pour avoir fait disparaître l’arme du crime. Les images de l’agression ont été diffusées lors du procès, choquant la famille de la victime. La décision de la justice sera rendue dans les prochains jours.

Source

🖼️➡️ Créez vos images par intelligence artificielle avec le Générateur d'Image IA

-

🤖➡️ Créez vos textes par intelligence artificielle avec TCHATGPT

-

🤩 Envie d'un article sur votre établissement, vos services ou votre événément ? Contactez-nous !